Certifications environnementales : vers une industrie du transport maritime plus responsable

Aperçu des normes et programmes de certification environnementale visant à encourager les acteurs de l’industrie du transport maritime commercial à adopter des pratiques durables en vue de réduire leur empreinte environnementale.

Comme tout autre mode de transport, les navires commerciaux ont des répercussions environnementales, notamment en matière de pollution atmosphérique, de bruits sous-marins, d’espèces envahissantes et de pollution des eaux.

Or, il existe, dans l’industrie du transport maritime, des normes et des programmes de certification visant à encourager les propriétaires et les opérateurs de navires commerciaux, les prestataires de services de l’industrie ainsi que les administrations portuaires à adopter des pratiques plus durables en vue de réduire leur empreinte environnementale. L’utilisation de carburants marins à plus faible teneur en soufre, la réduction des sources de bruits engendrés par les activités maritimes de même que l’adoption de plans de réduction des matières résiduelles en sont quelques exemples.

Cet article fournit un aperçu des principales normes et certifications environnementales dans l’industrie du transport maritime.

Les normes environnementales

L’indice d’efficacité énergétique

L’Energy Efficiency Design Index (EEDI) est un indice de rendement énergétique établi par l’Organisation maritime internationale en vue de promouvoir l’utilisation d’équipements et de moteurs plus écoénergétiques à bord des navires et, donc, de réduire les émissions de gaz à effets de serre dans l’industrie du transport maritime. L’EEDI vise à stimuler l’innovation et l’amélioration continue de l’ensemble des composantes des navires ayant un impact sur l’efficacité énergétique de ces derniers à l’étape de la conception. Depuis 2013, les nouveaux navires doivent être conçus de manière à rencontrer le niveau d’efficacité énergétique minimal par kilomètre de capacité – tonne-kilomètre, par exemple – établi par l’EEDI pour les différents types de navires. Il est prévu que les niveaux d’efficacité énergétique déterminés par l’indice soient revus et graduellement resserrés tous les cinq ans.

ISO 14001

Établie par l’Organisation internationale de normalisation, la norme environnementale  ISO 14001 détermine les standards relatifs aux systèmes de gestion environnementale des organisations. La norme ISO 14001 vise à inciter les organisations à gérer leur impact environnemental de manière proactive. Pour répondre aux standards et être éligibles à la certification ISO 14001, les organisations intéressées doivent répondre à un ensemble d’exigences, dont celles d’être dotées d’un système de gestion et d’une politique environnementale, et de dresser la liste des possibles impacts environnementaux de leurs activités.

À titre d’exemple, un opérateur de navires qui souhaiterait obtenir une certification ISO 14001 devrait, entre autres, déterminer les risques et les impacts environnementaux significatifs liés aux activités de chargement et de déchargement de ses navires et fixer des objectifs concrets en vue de les atténuer. Une fois ces exigences rencontrées, les participants doivent se soumettre à un audit de conformité à l’issue duquel ils se voient décerner la certification ISO 14001.

Dans l’industrie du transport maritime, les sociétés de classification – des organisations indépendantes en charge de l’application des normes techniques de construction des navires, de la surveillance des activités de maintenance et des inspections de conformité – sont en mesure de certifier ISO 14001 les compagnies maritimes qui répondent aux critères d’éligibilité.

Puisque l’adoption de la norme ISO 14001 témoigne d’un certain degré de dilligence envers l’amélioration de la performance environnementale, cette dernière constitue parfois un préalable pour l’obtention de certifications environnementales dans l’industrie du transport maritime.

Les programmes volontaires de certification environnementale

L’Alliance verte

L’Alliance verte est un programme volontaire de certification environnementale pour l’industrie maritime nord-américaine basé sur le principe de l’amélioration continue. Pour obtenir une certification, les participants doivent adopter des pratiques et des technologies qui améliorent leur performance environnementale. Douze indicateurs sont utilisés pour évaluer le rendement des participants, dont les émissions de gaz à effet de serre, les bruits sous-marins, la gestion des matières résiduelles, la prévention des fuites et des déversements et le leadership environnemental. À l’heure actuelle, plus de 30 propriétaires de navires, 450 terminaux maritimes, chantiers navaux et ports, dont les 17 administrations portuaires canadiennes, sont certifiés par l’Alliance verte. La certification de l’Alliance verte est valide pour une période de deux ans à la suite de laquelle la performance environnementale des participants doit être réévaluée. Le programme de l’Alliance verte  utilise la norme ISO 14001 à la fois comme un indicateur de rendement du leadership environmental des ports et de la Voie maritime du Saint-Laurent, et comme une exigence pour l’obtention du plus haut niveau de certification en la matière.

L’Environmental Ship Index

L’Environmental Ship Index évalue la performance environnementale des navires en fonction de leurs niveaux d’émissions polluantes, plus particulièrement d’oxydes d’azote (NOx) et d’oxydes de soufre (SOx). L’indice établit un classement des 50 navires les plus propres, c’est-à-dire ceux qui émettent une plus faible quantité de NOx et de SOx, en leur octroyant un score global de performance environnementale. Au Canada, les ports de Prince Rupert et de Vancouver récompensent les navires qui figurent au classement de l’Environmental Ship Index sous forme de réduction des droits de port.

Green Award

Green Award est un programme environnemental incitatif destiné aux compagnies maritimes, aux prestataires de services de l’industrie et aux administrations portuaires. Par l’intermédiaire d’un audit des politiques et des procédures opérationnelles, Green Award certifie les compagnies et les navires de premier rang dont les pratiques dépassent les normes établies par l’industrie. La certification Green Award est valide pour une période de trois ans après quoi les participants et leurs pratiques doivent être réévalués. À l’heure actuelle, plus de 250 navires, 40 compagnies maritimes et 35 prestataires d’incitatifs – dont les ports de Sept-Îles, Montréal, Prince Rupert et Vancouver – sont certifiés Green Award.

Clean Shipping Index

Le Clean Shipping Index est un indice global de classification environnementale qui évalue la performance des navires en fonction de cinq paramètres : les émissions d’oxydes de soufre (SOx), d’oxydes d’azote (NOx) et de dioxyde de carbone (CO2), les émissions de particules en suspension, la toxicité environnementale ainsi que la pollution des eaux et la gestion des matières résiduelles. Le classement des participants s’effectue à l’aide d’un questionnaire numérique exhaustif. La vingtaine de compagnies maritimes actuellement membres du Clean Shipping Index et leurs navires certifiés bénéficient d’une réduction de leurs frais de port, notamment aux ports canadiens de Prince Rupert et de Vancouver.

RightShip

RightShip est une organisation qui aide les acteurs de l’industrie maritime avec la gestion du risque environnemental associé à leurs activités. RightShip procède, entre autres, au classement des navires en fonction de leurs émissions de gaz à effet de serre. Ce classement comparatif encourage les acteurs de l’industrie à améliorer leur indice environnemental tout en permettant aux utilisateurs du transport maritime commercial de faire des choix plus responsables.

Clean Cargo

Clean Cargo est une initiative qui vise à réduire l’impact environnemental du transport de marchandises à l’échelle mondiale et à promouvoir un transport maritime durable. Plus d’une soixantaine de compagnies maritimes – transporteurs de conteneurs, expéditeurs de frets, etc. – pour qui la réduction de l’empreinte environnementale est une priorité participent à cette initiative. Les membres collaborent sur différents projets de durabilité et échangent sur les meilleures pratiques en la matière. Clean Cargo recueille également des données sur les émissions des navires-transporteurs de conteneurs pour mieux en évaluer l’impact environnemental.

Certifications environnementales dans l’industrie du transport maritime : bénéfices et utilités

Les certifications et badges environnementaux contribuent à améliorer la performance environnementale globale de l’industrie du transport maritime commercial et à conscientiser ses parties-prenantes. Grâce à des indicateurs clairs et des incitatifs tels que des réductions des droits de port, les programmes de certification environnementale facilitent l’adoption, par les armateurs, les administrations portuaires, les fournisseurs de services maritimes, les chantiers navals, etc., de pratiques et de technologies plus efficaces sur le plan écologique.

Par ailleurs, à l’heure où les consommateurs sont de plus en plus soucieux de l’impact environnemental des industries, l’obtention de certifications environnementales permet aux acteurs de la marine marchande de répondre à la demande grandissante observée pour des options de transport commercial plus durables. En fournissant l’information nécessaire pour faire des choix plus éclairés, les programmes de certification environnementale contribuent à rendre l’approvisionnement responsable plus accessible aux marchands qui recourent ou souhaitent recourir au transport maritime dans le cadre de leurs activités commerciales.

 

En savoir plus

Le transport maritime au Canada

Les lois, les conventions et les codes internationaux qui régissent le transport maritime commercial au Canada

 

#clearfacts #TransportMaritimeDurable

Date de publication : 3 mars 2020