Disponibilité des remorqueurs de passage dans la région du pacifique au Canada

Résumé analytique

Clear Seas a mandaté Nuka Research afin d’évaluer si les remorqueurs commerciaux ont la capacité et la disponibilité requises pour effectuer des interventions d’urgence dans la région du Pacifique au Canada. Ces remorqueurs sont appelés « remorqueurs de passage », car ils ne sont pas destinés aux opérations de secours a priori.

Comme le trajet des remorqueurs demeure sensiblement le même d’une année à l’autre, les données du système d’identification automatique (SIA) de 2016 ont été utilisées pour identifier les remorqueurs actifs dans la région canadienne du Pacifique et pour représenter leurs activités. L’emplacement et le trajet de chaque remorqueur ont été déterminés à l’aide des données du SIA et la capacité des remorqueurs a été établie d’après la puissance de traction, c’est-à-dire la force qu’un remorqueur peut exercer lorsqu’il tire un objet fixe.

Quatre catégories de remorqueurs ont été analysées :

CatégorieNombre de remorqueurs
Tous les remorqueurs en activité

232

50 tonnes métriques (TM) ou plus (capacité minimale exigée pour les interventions d’urgence)

76

70 TM ou plus (capable de fonctionner en présence de vents de 21 nœuds –  conditions météorologiques du 93e percentile)

35

90 TM ou plus (plus susceptible d’intervenir de façon efficace)

12

La période de temps pendant laquelle les remorqueurs dans chaque catégorie sont susceptibles d’être présents a été déterminée par la fréquence de leurs déplacements sur une carte quadrillée comportant des cellules de 40 km x 40 km et la fréquence à laquelle ils ont franchi les lignes de passage analytiques sur la carte de la région. Les remorqueurs se trouvent le plus souvent dans les eaux littorales entre Vancouver et l’Alaska. Les remorqueurs de toutes tailles suivent ce schéma de déplacement général, mais de plus gros remorqueurs se trouvent dans toutes les zones, dans une moindre fréquence.

Les remorqueurs ayant une capacité de traction supérieure à 70 TM sont présents moins de 10 % du temps en moyenne, toutes zones confondues. Toujours en moyenne, les 35 remorqueurs dans cette catégorie ont franchi les lignes de passage aux fréquences suivantes :

  • Détroit d’Hecate, près de Prince Rupert, chaque 1,4 jour (34 heures);
  • Détroit de la Reine-Charlotte, près de Port Hardy, chaque 1,1 jour (26 heures);
  • Détroit de Juan de Fuca, chaque 2 jours (48 heures).

Si l’on compare les données en hiver et en été, la répartition des remorqueurs ayant une capacité de traction égale ou supérieure à 70 TM est la même, à quelques différences près.

En 2016, les remorqueurs de passage n’ont pas été en mesure de porter assistance aux navires de grande taille par temps violent (vents persistants de plus de 33 nœuds ou conditions météorologiques du 99e percentile), notamment les gros et très gros porte-conteneurs, les navires-transporteurs de GNL, les navires de passager et les vraquiers. Sous des vents persistants de 27 nœuds (95e percentile), ils auraient pu secourir tous les navires, à l’exception des gros et très gros porte-conteneurs, mais on ne sait pas s’ils auraient été disponibles et si le délai de réponse aurait été adéquat.

Le présent rapport montre la disponibilité potentielle des remorqueurs d’une certaine capacité selon des données historiques, mais il ne tient pas compte de tous les facteurs déterminant l’issue d’un incident exigeant un remorquage d’urgence.

Date de publication : 9 septembre 2019