Décarboniser le transport maritime: cobénéfices de l’amélioration de la qualité de l’air pour les communautés côtières

Résumé analytique

En collaboration avec Clear Seas et financée par MEOPAR, une équipe de recherche de l’Université de la Colombie-Britannique, dirigée par Amanda Giang Ph. D., a entrepris un projet qui vise à évaluer les cobénéfices de la décarbonisation du transport maritime sur la qualité de l’air au sein des communautés côtières. 

L’Organisation maritime internationale s’est fixé l’objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre provenant des navires d’au moins 50% par rapport au niveau de 2008, d’ici 2050. La présente étude explore dans quelle mesure l’atteinte de cet objectif aidera à réduire les émissions d’autres polluants nocifs – SOx, NOx, PM2.5 et COV – et, donc, à améliorer la santé des communautés côtières et portuaires au Canada. 

Pour répondre à cette question, un cadre de modélisation intégré faisant le lien entre les différents scénarios de réglementation, les émissions, la modélisation de la qualité de l’air et les analyses d’impacts sur la santé sera développé dans le cadre du projet.

Dans un premier temps, l’équipe de recherche d’Amanda Giang travaille de pair avec Clear Seas pour documenter des avis d’experts de différents secteurs sur les pistes d’avenir pour la décarbonisation de l’industrie du transport maritime commercial. Ces avis d’experts permettront l’élaboration de futurs scénarios pour les émissions de gaz à effet de serre et d’autres polluants atmosphériques provenant des navires.  

La portion sondage du projet devrait être complétée à l’été 2021 et le projet de recherche achevé en 2022. 

Date de publication : 17 décembre 2020

Date de modification : 4 juin 2021