Étude de la chaîne d’approvisionnement maritime en gaz naturel dans l’arctique

Résumé analytique

Une étude de la faisabilité, des avantages et des risques de l’utilisation du gaz naturel dans l’Arctique canadien
 
Les changements climatiques ont des répercussions sur l’environnement et l’économie de l’Arctique. Avec la fonte de la glace de mer de l’océan Arctique, de nouvelles routes maritimes s’ouvriront, ce qui soulève déjà des questions sur la meilleure façon d’équilibrer l’utilisation et la protection de ces eaux écologiquement sensibles.

L’étude sur la chaîne d’approvisionnement maritime en gaz naturel pour le transport maritime dans l’Arctique, menée par l’Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel (ACVGN), VARD Marine et le Centre pour le transport maritime responsable Clear Seas (Clear Seas) avec le soutien du Centre d’innovation de Transports Canada, examinera la faisabilité, les avantages et les risques de l’utilisation du gaz naturel pour remplacer une partie ou la totalité du diesel et du mazout lourd actuellement utilisés dans l’Arctique canadien. Ce changement pourrait réduire jusqu’à 25% les émissions de gaz à effet de serre et les autres principaux contaminants atmosphériques, comme les matières particulaires et le monoxyde de carbone, de 80 % ou plus.

Le projet explorera toutes les questions liées à la mise en place d’une chaîne d’approvisionnement maritime en gaz naturel pour l’Arctique canadien, capable de fournir du carburant au gaz naturel aux navires, aux communautés côtières, aux mines et à d’autres entreprises dans une région où les infrastructures sont limitées et l’environnement est très sensible. L’étude comprendra une analyse complète des avantages et des risques environnementaux, une estimation des coûts pour les navires (nouvelles constructions et conversions), une évaluation des périodes de récupération et des taux de rendement des investissements, des stratégies pour le développement de l’infrastructure et des moyens de faire face aux préoccupations réglementaires et autres.

Bien que le projet soit présenté comme une proposition autonome, il s’appuiera sur deux projets antérieurs très réussis auxquels ont participé l’ACVGN, le Centre d’innovation de Transports Canada et d’autres organismes pour évaluer l’utilisation du gaz naturel sur les côtes ouest et est du Canada.

Date de publication : 19 juillet 2021

Date de modification : 22 juillet 2021