Une étude de clear seas met en lumière la disponibilité limitée des remorqueurs commerciaux pour des remorquages d’urgence sur la côte pacifique du canada

Le plus récent rapport de recherche de Clear Seas vise à mieux comprendre certains des risques associés au transport maritime dans la région canadienne du Pacifique de même que les stratégies d’atténuation potentielles.

Vancouver, C.-B., 9 juillet 2019 – Un rapport de recherche sur la Disponibilité des remorqueurs de passage dans la région du Pacifique du Canada publié par Clear Seas – Centre pour le transport maritime durable révèle un manque de remorqueurs commerciaux disponibles pour effectuer le remorquage d’urgence des navires en détresse sur la côte Ouest canadienne.

Le réseau de remorqueurs d’urgence actuel est composé d’un petit nombre de remorqueurs à grande puissance désignés et de remorqueurs commerciaux – appelés remorqueurs de passage – non destinés aux opérations de secours. Ces remorqueurs sont parfois appelés à fournir de l’assistance lorsqu’un navire est en détresse en raison d’une perte de puissance du moteur ou de direction, ou pour tout autre motif.

« Les remorqueurs de passage ne sont pas toujours des ressources adéquates pour prêter assistance en situation d’urgence en raison de la taille et des types de navires qui circulent actuellement le long de notre côte; c’est pourquoi ils doivent être supportés par des remorqueurs désignés », déclare Peter Ellis, directeur exécutif de Clear Seas. « Notre recherche montre que les remorqueurs de passage ont une capacité d’intervention limitée par temps violent, et qu’ils n’ont pas la capacité requise pour remorquer les grands navires, qui sont susceptibles de dériver plus rapidement. » Malgré ces limitations, M. Ellis est confiant que l’étude apporte de nouvelles perspectives sur les stratégies d’atténuation des risques pour ce littoral très complexe.

LES REMORQUEURS COMMERCIAUX POURRAIENT PRENDRE UNE JOURNÉE OU PLUS À ARRIVER

Une autre limitation du réseau de remorqueurs de passage est la distance entre les zones où se trouvent le plus souvent ces remorqueurs pour faire du commerce (les eaux littorales) et les zones extracôtières où circulent les navires en direction des ports canadiens ou américains. Conséquemment, il est possible qu’un remorqueur commercial prenne une journée ou plus à rejoindre un navire en détresse dans certaines zones, affirme M. Ellis.

L’étude appuie la location de deux remorqueurs d’urgence désignés – l’Atlantic Eagle et l’Atlantic Raven – par la Garde côtière canadienne de même que les zones de travail et de patrouille actuelles prévues dans le cadre du Plan de protections des océans. Les navires en détresse dans les eaux canadiennes peuvent également demander l’assistance d’un remorqueur d’urgence stationné à Neah Bay, WA, dans le détroit de Juan de Fuca. Les zones extracôtières dans lesquelles les remorqueurs d’urgence désignés de la Garde côtière canadienne sont présents sont les plus exposées aux conditions météorologiques violentes et les plus éloignées des routes empruntées par les remorqueurs commerciaux. Les zones littorales les plus abritées du vent, telle que la mer des Salish et la zone près de Prince Rupert, bénéficient déjà de la proximité de nombreux remorqueurs de différentes capacités.

Consultez le rapport ici. Notez que la version française du rapport sera disponible au mois d’août.

À PROPOS DE CLEAR SEAS

Clear Seas est un centre de recherche indépendant, sans but lucratif, qui fournit de l’information objective sur le transport maritime au Canada aux décideurs politiques et au public. Son mandat est de lancer et d’interpréter la recherche, d’analyser les politiques, de déterminer les pratiques exemplaires, de diffuser l’information et de faciliter le dialogue. Clear Seas est financé à parts égales par Transports Canada, Alberta Energy et l’Association canadienne des producteurs pétroliers, et opère de façon indépendante de ses bailleurs de fonds. Son programme de recherche est défini à l’interne en fonction des enjeux d’actualité, examiné par un comité consultatif de recherche puis approuvé par un conseil d’administration. Clear Seas collabore avec des populations autochtones, des intervenants et des experts pour isoler les lacunes dans les connaissances, diffuser les résultats des études existantes et faciliter une nouvelle recherche afin de mettre, à la disposition du public et des décideurs, une information à la fois exacte et d’actualité. Tous les rapports et les résultats de recherche sont disponibles sur clearseas.org.

FAITS SUR LE REMORQUAGE D’URGENCE DES NAVIRES

Objectif de l’étude

  • L’analyse a pour but de répondre à la question de recherche suivante : Quelle est la répartition et la disponibilité des remorqueurs de passage pour porter assistance aux navires dans le besoin dans la région du Pacifique du Canada?
  • Ce projet vise à illustrer l’état actuel du trafic maritime dans les eaux canadiennes et à déterminer les zones de vulnérabilité élevée, afin d’appuyer la prise de décisions et de mesures d’atténuation des risques potentiels.
  • Le présent rapport est une composante de l’initiative de Clear Seas sur les couloirs de navigation maritime. Il s’appuie sur des analyses antérieures portant sur les vitesses de dérive de plusieurs types de navires commerciaux dans les eaux canadiennes, le trajet et les types de navires circulant sur la côte Pacifique du Canada et la capacité requise pour répondre aux demandes de remorquage d’urgence des grands navires.

Méthodologie

  • Les données du système d’identification automatique (SIA) de 2016 ont été utilisées pour identifier les remorqueurs présents dans la région Pacifique du Canada. Comme le trajet des remorqueurs demeure sensiblement le même d’une année à l’autre, les résultats de 2016 représentent l’activité type des remorqueurs.
  • L’emplacement et le trajet de chaque remorqueur ont été déterminés à l’aide des données du SIA et la capacité des remorqueurs a été établie d’après la puissance de traction, issue du SIA, de la recherche ou de la régression linéaire basée sur la puissance du remorqueur.
  • L’étude a été menée avant l’arrivée, à Vancouver, des nouveaux remorqueurs d’escorte Orca et Grizzly, et du remorqueur Tsimshian Warrior, à Prince Rupert, en 2019. Ces nouveaux remorqueurs, qui remplacent les anciens, ont une puissance de traction supérieure à 80 tonnes métriques augmentant ainsi la capacité globale de la flotte. Toutefois, on estime que ces nouveaux remorqueurs ne modifient pas les conclusions du rapport de façon significative.

Série d’études

  • La prochaine étape des travaux de Clear Seas dans le cadre de l’initiative sur les couloirs de navigation maritime s’appuiera sur les travaux effectués à ce jour afin de fournir une analyse pluriannuelle du trafic maritime dans les eaux côtières du Pacifique et de déterminer les zones vulnérables aux déversements d’hydrocarbures sur la côte du Pacifique.
  • Les résultats combinés de ces projets permettront de mieux comprendre quelques-uns des risques associés au transport maritime dans la région canadienne du Pacifique de même que les stratégies d’atténuation potentielles.

 

Consulter le rapport

 

Personne-ressource :

Edward Downing
Directeur des communications
Tél. : 604 408-1648, poste 106; cell. : 604 817-3058
[email protected]